Les plis

Voici quelques pièces, provenant de ma collection sur la rose, pour illustrer le matériel qui peut être présenté lors d'une exposition.

période préphilatélique

Lettre de Les Rosiers au canton de Doué par Saumur daté du 12 octobre 1843

si vous avez d'autres informations concernant le tarif ou les marques postales, contactez-moi

Il s'agit d'un timbre à date deux cachets en un, sans fleurons utilisé à partir du 1er février 1830 (type 13) : un cachet rond comprenant le nom du bureau, le numéro du département et la date complète. Le timbre à date de Saumur est un type 15
Le tarif postal est sujet à l'application de la loi sur le service rural (du 1er avril 1830), le timbre du décime rural est créé pour la perception de la taxe supplémentaire de 1 décime par lettre, servant au financement du service rural. Il est apposé jusqu'au 31 décembre 1846 sur les lettres originaires ou à destination d'une commune sans bureau, à condition que ces lettres circulent d'un arrondissemnt à l'autre.
2 décimes correspond au tarif d'une lettre simple en dessous de 7,5 gr donc 1 décime plus 1 décime de taxe pour le service rural. Il s'agit ici d'une lettre à destination rurale car le cachet 1D est de couleur noire, dans le cas d'une origine rurale il est rouge.
Le decime rural n'était perçu qu'un fois même si la lettre était d'origine et à destination rurale.


période philatelique

Pli recommandé du Royaume-Uni pour la France timbré à 55p.
L'intêret est ici philatélique et dans mon cas thématique : Le pli est timbré de la Rosa Mundi, qui est une Gallique plus connu sous le nom de Rosa Gallica var. versicolor L.
Elle fût introduit en culture par Clusius (Charles de l’Écluse) en 1583, mais doit être plus ancienne. Cette rose ne devait aborder les rivages anglais qu’au XVIIè siècle. Mais, c’est bien aux Anglais que l’on doit l’un de ses noms de fantaisie: ‘Rosa mundi’. Une légende raconte qu'Henry II avait une maîtresse très belle au nom de Rosamonde. Elle mourut en 1176, et des moines placèrent, sur son tombeau, une épitaphe commençant par ces mots
"Hic jacet in tumulo, rosa mundi non rosa munda."
Si l’on ajoute le prénom Rosamund (en anglais), cela compose un joli jeu de mots. Traduisons littéralement. Nous trouvons
«Ci-gît dans le tombeau, la rose du monde, non pas la rose pure. » Il semble qu’il faille entendre «la rose de la parure» c’est, sans doute, ce qu’avaient voulu dire ces moines peu galants ! Mais qui eut l’idée, sans doute après avoir lu l’épitaphe et admiré la rose Rosa gallica "Versicolor", d’appeler celle-ci "Rosa mundi", à cause de sa beauté, et peut-être aussi en souvenir de celle de Rosamund Clifford ? La légende ne le dit pas...

Lettre recommandée de Kilburn à Digne daté du 7 mai 1977

si vous avez d'autres informations concernant le tarif ou les marques postales, contactez-moi


Les perforés ont été utilisés en France du 15 novembre 1876 au 21 janvier 1955, après cette date le pli était taxé.
Tarif postal du 1er mai 1878, 15c pour une lettre simple pour l'interieur. Le pli est timbré d'un type Mouchon retouché

Perforé de l'horiculteur Vilmorin-Andrieux et Cie du 12 mars 1903

Les oblitérations mécaniques

Affranchissement de type Daguin

Affranchissement Type Daguin du 19 juillet 1954, de Mandres

La machine Daguin est apparue à partir de 1923 et restera en service jusqu'en 1970 (Epine dans la marne). Nous sommes en présence d'une Daguin flamme à gauche simple cercle avec année à 4 chiffres. Les machines sont passées progressivement d'une année de 2 à 4 chiffres à partir 1947.
Tarif postal du 8 décembre 1951 pour une lettre jusqu'à 20g est de 15F. Pli timbré d'une marianne de Gandon 15F bleu type 1



Affranchissement Type R.B.V. du 29 juin 1950, de Nice

La machine R.B.V. est apparue en 1932 et a été utilisée jusqu'en 1958. C'est une machine à empreinte continue avec bloc dateur sur 3 ou 4 lignes (des essais de flammes continues ont été effectués sans lendemain).
Tarif postal du 6 janvier 1949 pour une lettre jusqu'à 20g est de 15F. La règle de taxation à cette époque est le doublement de l'insuffisance d'affranchissement : ce qui fait 30F.
Timbre taxe type Gerbe 3ème Emission de 10F orange.

pli taxé et affranchissement de type R.B.V.




Avant de commencer la présentation des oblitérations mécaniques du type SECAP, je vous présente
une définition officielle des modèles et types de flamme:

  • Modèle 1 concerne les flammes à texte avec caractères de 3 millimètres de hauteur, comportant un maximum de 45 caractères baton majuscules sur 3 lignes de 15, chaque blanc entre les mots étant lui-même compté pour un caractère.

  • Modèle 2 désigne les flammes à texte dont le nombre de caractères en majuscules baton excède 45.

  • Modèle 3 s'applique aux flammes comportant des caractères non baton ou une illustration accompagnée de caractères de tout type.

  • La distinction entre Type I et Type II se fait par la répétition du bureau emmeteur et de la date sous le cadre dans le Type II.




    SECAP modèle 3 type I, flamme à gauche.

    Flamme illustrée de Thoissey du 12 mars 1959

    Tarif postal du 6 janvier 1959, 10F pour un imprimé ordinaire jusqu'à 50g. Pli timbré d'une moissonneuse. A partir du 13 janvier 1969 les imprimés disparaitront et seront remplacés par le tarif Pli Non Urgent.



    Flamme illustrée de La colle sur loup du 29 janvier 1968
    Avec couronne inversée

    Tarif postal du 1er Août 1966, 20c pour un imprimé ordinaire jusq'à 50g.
    Pli timbré du blason de Saint-Lô type I

    SECAP modèle 3 type I, flamme à gauche.



    SECAP modèle 3 Type II

    Flamme illustrée de Poitiers du 21 mai 1986

    Port-Payé (PP), cette marque se retrouve sur le courrier transmis au titre des envois en nombre. Le Port-Payé est apparu en 1927



    Grand timbre à date
    commémoratif illustré des bureaux temporaires

    Il s'agit d'une oblitération pour accompagner philatéliquement une manifestation: salon, exposition, anniversaire... Ces timbres sont commandés à l'administration postale. Cette fabrication spéciale, de 36 millimètres de diamètre, comporte une illustration et ou des caractères typographiques.

    Bureau temporaire


    Empreinte de machine à affranchir du type HAVAS.

    Les Empreintes de machine à affranchir ou encore vulgairement appelée "Mécaniques rouges" sont apparues en France à partir de 1924 où elles étaient à valeur unique.




    Au sujet des empreintes de machines à affranchir (E.M.A.)

    Il existe en France trois sociétés distributrice de machines à affranchir : HAVAS, SATAS et SECAP. Un code de lettres (a) permet d'identifier les machines. Voici une liste non exhaustives de ces codes


  • HAVAS : A - B - C - CG - G - K - KM - MG - P - T - F - BB

  • SATAS : SA - SB - SC - SD - SE - SF - SJ - SR - SK - SG

  • SECAP : N - NA - NB - BC - NK - NM - NE - NJ - NL


    La lettreW correspond au code d'une machine de remplacement.

    Si un philatéliste peut me renseigner sur code visualisé par la lettre (b), qu'il n'hesite pas à me contacter



    je n'ai aucun renseignement sur ce type de document !!!!



    Document interdit ou non recommandé en exposition
    c'est vous qui voyez, y'en a qui ont essayé y z'on eu des problèmes